Design – Axel Huynh signe l’Hôtel Mona Bismarck

Profession –  Mannequin, égérie, scénographe, designer, épicurien….
Sa dernière signature – L’Hôtel Mona Bismarck au 34 avenue de New York, Paris 16

Il a défilé pour Jean-Paul Gauthier, illumine les nuits parisiennes, scénarise les rêves les plus fous… Et ajoute depuis quelques années, suite à une belle rencontre comme dans un conte d’Hollywood, une nouvelle corde à son arc en créant un cabinet de design, de lifestyle et d’émotions. Sans cesse inspiré, sans cesse en voyage, il reste sans cesse souriant, comme si, vous seul(e) comptiez dans l’assemblée. Ou sont-ce les projecteurs qui ne sont jamais loin pour capter son allure ? En tout état de cause, il fait tout très bien. 

Entretien avec Axel Huynh – Photos JP. Salle

Mona Bismarck, une femme qui t’inspire ?  Totalement, intensément ! Mona Bismarck est une femme de son temps, amatrice d’art, très contemporaine et aux goûts bien affirmés. Les femmes de caractère m’inspirent… C’est peut-être à cause de, devrais-je dire grâce, à ma mère (ndlr. rires).  

 Ta première fois à l’Hôtel Mona Bismarck ? A l’occasion de la soirée de lancement du parfum Elizabeth Arden que j’organise en juin 2016 : de plain pied sur la Seine, la Tour Eiffel en toile de fond, le coup de foudre est immédiat. Et le lieu comme prédestiné : Elizabeth Arden était une actrice contemporaine qui a laissé son empreinte. 

Ta pièce préférée là-bas ? Le Salon Chinois avec ses tapisseries au mur, ses chinoiseries et ses somptueuses fresques faisant écho à mes origines. J’ai choisi de mettre en relief cet héritage asiatique avec de magnifiques vases en porcelaine Ming, offrant un habile contraste avec l’esprit contemporain de mes méridiennes et le diptyque de bibliothèques en acier, inspiré par Mondrian et Charlotte Perriand.  

Si tu devais te poser deux jours dans un lieu parisien : plutôt hôtel, atelier ou musée ?  Chez moi ! Mon appartement parisien, situé à Oberkampf, est à mon image ; Tout y est affaire de mélange de genres et d’œuvres coups de cœur. On y retrouve un esprit Bahaus revisité et un joyeux chaos contemporain : des suspensions de Serge Mouille côtoient l’iconique table ovale Knoll en marbre de Saarinen. L’appartement fait aussi la part belle à mes créations signatures : l’incontournable H Desk en marbre vert, les daybeds AH, luminaires en Onyx Y et mon iconique LZ Chair. 

 Le 16ème  arrondissement, tu aimes ?  Plus que ! Avec le Palais de Tokyo, le musée Yves Saint-Laurent et le Palais Galliera : le périmètre de l’Hôtel Mona Bismarck est devenu « The Place to Be », la quintessence du chic parisien.  

 Un artiste avec lequel tu aimerais dîner ? Un duo : Jean Cocteau et Jean Marais dont j’admire le travail et la complicité indéfectible. 

Tes plus belles émotions en design ? La découverte du mouvement artistique Bahaus avec ses lignes graphiques, brutes et minimalistes qui restent, aujourd’hui encore, l’essence-même de mon travail. La Cité radieuse du Corbusier à Marseille, et le musée MAMO, me fascinent toujours autant (aussi pour la vue à 360° sur Marseille). J’aime aussi le style, toujours minimaliste, du décorateur Jean-Michel Franck aux racines-mêmes du style Art-Deco.  Less is More…  

Une manifestation artistique où tu aimerais voir tes œuvres ?  La FIAC au Grand Palais sans hésiter. Je m’y suis produit en scénographe et j’en garde un superbe souvenir. Y voir mes œuvres serait une consécration.  

 Au bar, tu commandes… Un Mimosa. 

 La culture américaine est très présente à l’Hôtel Mona Bismarck : une découverte pour toi ?  J’ai toujours été inspiré par les Etats-Unis et ses artistes comme Andy Warhol ou David Hockney. C’est aussi grâce à une belle rencontre avec l’actrice américaine Hilary Sank que j’ai fait mes premières armes dans le design intérieur en réalisant les intérieurs de son appartement parisien rive gauche. La version US du AD (Architectural Digest) me consacre alors un reportage complet,  et s’offre à moi, alors jeune designer, une visibilité inédite. 

Les vieux murs de l’hôtel particulier : une contrainte ou une inspiration ?  Une évidence ! Je les ai habillé naturellement avec mes créations design offrant au lieu une nouvelle magie : conjuguer style classique et mobilier contemporain. 

Tes trois couleurs du moment ? Vert Emeraude – Jaune Ambre – Bleu Roi 

Un parfum qui t’émeut ? Celui que je suis en train d’imaginer avec un grand nez parisien et qui sera à mon image… A la fois complexe, insaisissable et éclectique avec des notes boisées et florales, teintées de poésie. 

Une maison parisienne que tu aimerais designer ?  Le musée Rodin ou le Petit Trianon à Versailles, deux lieux qui m’inspirent énormement.  

Plutôt insta, twitter ou linkedin  ? Mon agent américain me surnomme QueenStagram… Guess ! 

www.axelhuynh.com 

A suivre sur Instagram donc #axelhuynh !